Aufildemeslectures18

 

Terre de Brume – Le sanctuaire des dieux

livreAuteur: Cindy Van Wilder

Edition: Rageot

Nombre de pages: 288

Résumé

Depuis le Bouleversement, cataclysme qui a recouvert son monde d’une brume toxique en ne laissant que de rares survivants, Héra vit à Taho dans le Sanctuaire de Prêtres de l’eau, où elle apprend à maîtriser la magie pour devenir guerrière.

Au cours d’une mission, elle rencontre Intissar, une Sœur de Feu capable de communiquer avec les esprits. Intissar a bravé sa propre communauté pour venir avertir les habitants de Taho d’un terrible danger. Mais il est déjà trop tard: une vague de Brume, peuplée de créatures ni mortes ni vivantes, s’est levée… et frappe le Sanctuaire. Et elle frappera encore. Héra et Intissar s’allient afin d’empêcher leur monde de sombrer dans l’oubli.

Mon avis

J’avais attendu la foire du livre à Bruxelles pour m’acheter ce livre car c’est toujours un plaisir de revoir Cindy Van Wilder et d’échanger avec elle (encore merci à elle pour sa dédicace). Et bien sûr ce fut une fois de plus un réel plaisir de retrouver sa plume aussi.

Côté histoire, il s’agit d’un tout nouvel univers de fantasy que Cindy nous dévoile ici. C’est un monde ravagé par une Brume toxique qui menace de tuer tous les survivants du bouleversement qui se sont réfugiés dans des Sanctuaires sur les montagnes. On rencontre Héra (prêtresse de l’eau) et Intissar (sœur de feu) qui vont s’allier pour essayer de lutter contre cette brume malgré leurs croyances et cultures différentes.

Il faut savoir qu’on alterne entre le point de vue d’Intissar et Héra ce qui nous fait comprendre le point de vue de chacune tout en découvrant l’histoire. Par rapport à l’intrigue, elle est composée de nombreux rebondissements avec leur lot de surprises.

Concernant les personnages, les deux héroïnes sont attachantes. J’ai bien aimé leur caractère car elles n’hésitent pas à se remettre en question tout le long de leur périple surtout quand elles font face à des découvertes inexplicables pour elles.

Cindy nous fait passer des messages à travers son récit notamment l’entraide, l’acceptation de l’autre, la compassion ou l’altruisme. Et on retrouve aussi des petits clins d’œil à la mythologie grecque antique (le nom de certains personnages ainsi que des lieux).

En bref, c’est un premier tome qui introduit bien l’univers et qui a en même temps à sa part d’aventure. Avec une fin à suspense qui donne envie de lire le second tome (celui-ci sort le 15 mai 2019).

Dans : Chroniques
Par aufildemeslectures18
Le 30 avril 2019
A 13 h 52 min
Commentaires : 0
 
 

Ashes falling for the Sky

livreAuteur: Nine Gorman, Mathieu Guibé

Edition: Albin Michel

Nombre de pages: 380

Résumé

Sky rentre à l’université et, bien décidée à se défaire de sa réputation de fille sage, entame une relation sans lendemain avec Ash, un séduisant rebelle. Elle ne tarde pas à découvrir la part d’ombre de ce garçon qui a connu le pire.

Mon avis

Je me suis procurée AFFS à la foire du livre à Bruxelles où j’ai également rencontré Nine G. et Mathieu G. (encore merci à eux pour leur dédicace). Ce fut une chouette rencontre, ils sont très sympas.

En résumé, Sky se prépare à vivre une nouvelle vie à l’université loin de ses problèmes et parents. Lors d’une fête, elle va rencontrer Ash qui a la réputation de badboy. Ce dernier lui propose un jeu et Sky accepte d’y jouer mais ils ne s’en sortiront pas indemne.

Cette romance est plus sombre qu’elle n’y paraît. Notamment parce qu’Ash et Sky ont chacun leurs blessures, un passé qui les hante au quotidien. Et leur présent n’est pas des plus tendres pour autant mais on espère pour eux que leur futur sera plus léger.

On découvre deux personnages brisés et touchants. D’un côté Sky qui essaie de remonter la pente et de l’autre Ash qui se punit chaque jour de son erreur passée.

Ce roman est vraiment addictif car on a des moments où on est pris au dépourvus et d’autres où on peut deviner facilement ce qui va se passer.

Petit plus, chaque chapitre correspond à une chanson. Comme Nine et Mathieu le précisent si bien: « Les musiques font écho aux mots/maux des personnages et c’est comme une seconde lecture. Certaines musiques sont maintenant indissociables du destin d’Ash et de Sky. Sans musique, ces personnages n’existeraient pas. »

Concernant la fin, on a droit à plein de révélations mais aussi à du suspense. Du coup, on a juste envie de connaître la suite des aventures de Sky et Ash. Mais il va falloir attendre car la parution du deuxième tome est prévue pour fin d’année (d’après ce que je sais).

Dans : Chroniques
Par aufildemeslectures18
Le 25 mars 2019
A 14 h 53 min
Commentaires : 0
 
 

The sun is also a star

livreAuteur: Nicola Yoon

Edition: Livre de Poche

Nombre de pages: 424

Résumé

Daniel, 18 ans, est fils de coréens immigrés à New York. Il passe un entretien pour entrer dans la prestigieuse Université de Yale. Natasha vient de la Jamaïque. Sa famille, immigrée illégalement aux États-Unis, est sous le coup d’une procédure d’expulsion et devra quitter le pays le soir même. L’adolescente tente par tous les moyens de trouver une solution. Sous l’effet d’un enchainement d’évènements dus au hasard (ou au destin?), Daniel et Natasha se rencontrent et vont vivre, le temps d’une journée, une belle histoire d’amour. Une histoire à laquelle viennent se mêler le jeu des coïncidences, la menace de l’exil et le poids des différences culturelles.

Mon avis

J’ai eu envie de lire The sun is also a star avant que son adaptation cinématographique ne soit au cinéma (prévu en mai 2019).

Ce roman c’est l’histoire d’une seule journée: une rencontre, des péripéties et de la romance.

Les personnages de Natasha et Daniel sont authentiques car ils tentent de faire avec leurs défauts et faiblesses. Ils sont ballotés tous les deux dans une vie qu’ils n’ont pas choisies et font avec les conséquences. Natasha et Daniel pensent avoir compris bien du monde hors ils ont encore tant de choses à apprendre.

Tout au long du roman, il y a les points de vue de tous les personnages intervenants dans la relation de Natasha et Daniel ainsi que quelques points culturels. Et cela est intéressant car ça amène un petit truc en plus à l’histoire.

Ce livre nous fait réfléchir sur la notion du hasard dans nos vies et du destin mais aussi de l’espoir, l’immigration ou encore les différences raciales.

La plume de Nicola Y. est toujours aussi poétique que dans son précédent roman.

Dans : Chroniques
Par aufildemeslectures18
Le 20 mars 2019
A 10 h 10 min
Commentaires : 0
 
 

Ps: tu me manques

livreAuteur: Brigid Kemmerer

Edition: Hachette

Nombre de pages: 432

Résumé

Juliet a toujours écrit à sa mère. Depuis sa mort soudaine, cette habitude est pour elle comme une bouée de sauvetage. Même si les courriers de Juliet restent sans réponse, elle continue de les déposer sur sa tombe chaque semaine.

Declan n’aurait jamais cru qu’une lettre pourrait changer sa vie. Pourtant, celle qu’il trouve au cimetière, où il fait des travaux d’intérêt général après le lycée, le touche profondément… Et il ne peut s’empêcher d’y ajouter deux mots.

Commence alors une correspondance inattendue entre Le Crépuscule et La Fille du Cimetière, deux étrangers que tout oppose. Ce qu’ils ignorent, c’est que leurs routes se sont déjà croisées…

Mon avis

En décembre la Mille et un livres box proposait plusieurs livres et moi je me suis laissée tenter par Ps: tu me manques car ce roman me faisait de l’œil depuis un moment de par sa couverture et son résumé.

Concernant l’intrigue, tout commence lorsque Declan trouve une lettre d’une fille à sa mère morte  sur une tombe et cela va le touché du coup il décide d’y répondre. Juliet va mal le prendre que quelqu’un ait répondu à sa lettre. Et de là va débuter une correspondance entre ces deux individus.

Cette correspondance est aussi improbable qu’atypique mais, pourtant ça fait tout le charme de ce roman. Bien sûr on se doute de comment tout cela va évoluer mais on veut savoir comment et quand.

Cet échange épistolaire entre Juliet et Declan est très attachant car ceux-ci se livrent tous deux sans crainte de jugement. Au-delà de leurs préjugés vis-à-vis l’un de l’autre, ils vont partager leur douleur, revivre ensemble leurs histoires et apprendre tout doucement à voir l’avenir sous un nouvel angle.

Avec son roman, Brigid K. nous offre une histoire intense, tellement juste et pleine d’émotions. Mais elle aborde de sujets tous plus forts les uns que les autres : préjugés, famille recomposée, deuil et alcoolisme.

Bref, je vous le conseille vivement car on ne voit pas les pages défilent tellement on est pris dans l’histoire de Juliet et Declan.

Dans : Chroniques
Par aufildemeslectures18
Le 17 mars 2019
A 18 h 55 min
Commentaires : 0
 
 

Shades of light

livreAuteur: V.E. Schwab

Edition: Lumen

Nombre de pages: 761

Résumé

Kell est un magicien de sang, un sorcier capable de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris. Le deuxième, rouge, déborde de magie. Dans le blanc, elle s’est faite bien trop rare quand, dans le noir, elle a tout dévoré. Et le fléau s’apprête à contaminer chacun des univers jusqu’au dernier – ce n’est plus qu’une question de temps…

Car les ténèbres ont déjà commencé à s’étendre sur le flamboyant Londres rouge. Les habitants en sont réduits à choisir entre céder aux sirènes dévastatrices de la magie et entamer contre elle une lutte désespérée jusqu’à la mort. Si Kell semble immunisé contre le poison qui gangrène son royaume, la fin le guette, lui aussi… à moins que des alliés inattendus ne le rejoignent dans la bataille À commencer bien sûr par Lila, qui ne raterait pour rien au monde une occasion de partir à l’aventure et faire étalage de sa puissance. Mais, aussi intrépides qu’ils soient, comment de simples magiciens pourraient-ils faire le poids face à l’incarnation même de la magie?

Mon avis

Je ne dévoilerai rien sur l’intrigue pour ne pas spoiler vu que c’est le dernier tome de cette trilogie juste qu’on reprend là où on s’est arrêté avec le second tome.

Du début à la fin, on est tenu en haleine puisque tous nos personnages sont constamment exposés à divers dangers. Mais attention, certaines scènes sont musclés voir rudes, il faut avoir le cœur bien accroché, car l’atmosphère est sombre tout au long du roman.

Au fil des tomes, l’histoire s’est faite de plus en plus ambitieuse et profonde: les intrigues sont ici multiples, imbriquées les unes dans les autres et s’enchaînent non-stop jusqu’à la fin. Chaque personnage a son moment, sa part de lumière, et le tout est mené avec brio.

La plume de Victoria Schwab est efficace et rythmée, sans toutefois mettre de côté les émotions et les introspections des personnages.

Bref, je conseille cette trilogie à tous les amateurs de fantasy.

Dans : Chroniques
Par aufildemeslectures18
Le 7 mars 2019
A 12 h 45 min
Commentaires : 0
 
 

Shades of shadows

livreAuteur: V.E. Schwab

Edition: Lumen

Nombre de pages: 638

Résumé

Lila s’en est allée. Sans mot dire, au bout de trois jours d’épreuves inimaginables, elle a abandonné là Kell, sur un quai du Londres rouge, pour partir explorer le monde. Depuis, le jeune homme est assailli de rêves menaçants, dont il ne se réveille que pour penser à elle. La capitale bouillonne de fièvre car dans quelques jours commencent les Jeux des éléments, une compétition qui réunit les meilleurs magiciens de trois royaumes voisins, souvent en guerre par le passé. En prévision de l’événement, un navire à la réputation légendaire se rapproche d’ailleurs de la cité, ramenant de vieux amis à terre. Mais pendant ce temps, un autre Londres se réveille et revient petit à petit à la vie. Or rien ne peut venir bouleverser l’équilibre de la magie: pour qu’une ville prospère, une autre doit forcément décliner…

Un autre monde vous attend, là, de l’autre côté du mur! Découvrez Shades of Magic, trilogie unanimement saluée par la critique, signée d’une jeune auteure prodige, V. E. Schwab. Elle y tisse un univers magique d’une grande originalité qu’elle peuple de personnages inoubliables, insolents de panache, pour le plus grand délice de ses nombreux fans.

Mon avis

Ce tome est centré sur le tournoi d’Essen Tash. Celui-ci est pétillant avec des affrontements explosifs, du stress, de la peur d’être reconnu des autres tout en étant étincelant avec sa magie! Nos personnages vont se retrouver impliqués dans ce tournoi pour diverses raisons, sans se douter que dans le Londres Blanc quelque chose se trame à leur insu.

L’univers de V.E. Schwab est toujours aussi captivant. Le récit est très immersif grâce à sa plume envoûtante.

Dans ce tome, la psychologie et la personnalité des personnages sont approfondies ainsi que leur passé. Certains évoluent, de nouveaux apparaissent (ceux-ci ne manquent pas de nous surprendre par leur caractère bien trempé), des nouvelles et anciennes relations entre ces personnages rajoutent du piquant à l’histoire.

Et la fin se termine par cliffhanger qui donne juste envie d’enchainer le dernier tome de cette trilogie.

Dans : Chroniques
Par aufildemeslectures18
Le 4 mars 2019
A 13 h 05 min
Commentaires : 0
 
 

Là où tu iras j’irai

livreAuteur: Marie Vareille

Edition: Le livre de poche

Nombre de pages: 348

Résumé

Isabelle a 32 ans, un chihuahua nain prénommé Woody-Allen et une carrière d’actrice comparable à celle du Titanic: prometteuse en théorie, catastrophique en pratique.

Le jour où elle refuse la demande en mariage de l’homme qu’elle aime, sous prétexte qu’elle ne veut pas d’enfant, elle se retrouve à la rue, avec pour toute fortune vingt-quatre euros sur son compte en banque. Elle est alors forcée d’accepter le seul travail qu’on lui propose: utiliser ses talents de comédienne pour séduire Jan Kozlowski, un jeune veuf sur le point de se remarier.

La voilà donc partie en Italie, dans la maison de vacances de la richissime et déjantée famille Kozlowski. Seule ombre aux deux semaines de dolce vita qui se profilent: pour exécuter en toute discrétion sa mission « séduction », Isabelle devra jouer le rôle de l’irréprochable nanny anglaise de Nicolas, 8 ans, qui n’a pas prononcé un seul mot depuis la mort de sa mère cinq ans plus tôt. Isabelle est bien loin d’imaginer à quel point cette rencontre improbable avec ce petit garçon blessé par la vie va bouleverser sa vision du monde.

Mon avis

J’avais envie de retrouver la plume de Marie Vareille qui est très agréable et bien rythmée c’est pourquoi j’ai lu Là tu iras j’irai qui trainait dans ma bibliothèque. Et j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman.

Concernant l’histoire, nous allons faire la rencontre d’Isabelle qui a 32 ans, ne voit toujours pas sa carrière d’actrice décollé. Lorsque que son histoire d’amour avec Quentin part en fumée, elle va accepter le marché que lui propose une adolescente afin de ruiner la vie amoureuse de son père.  Elle va donc être la nounou de trois enfants durant 15 jours en Italie et va devoir séduire le père dédits enfants.

Avec ce roman, on a le sourire aux lèvres une bonne partie de livres car on rit mais on est aussi touché en plein cœur avec certains passages.

Côté personnage, ils sont attachants autant les principaux que les secondaires et ceux-ci apportent tous ce quelque chose à cette histoire.

C’est une belle histoire humaine où il est question de sujets actuels comme la réalisation de soi, le deuil et la tolérance.

Bref, vous ne pourrez que passer un bon moment avec cette jeune femme-enfant à l’histoire compliquée.

Dans : Chroniques
Par aufildemeslectures18
Le 23 décembre 2018
A 18 h 51 min
Commentaires : 0
 
 

Shades of magic (tome 1)

livreAuteur: V.E. Schwab

Edition: Lumen

Nombre de pages: 505

Résumé

Kell est le dernier des Visiteurs, des magiciens capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est le centre à chaque fois. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge, et on y respire le merveilleux avec chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc: les sortilèges s’y font si rares qu’on s’y coupe la gorge pour voler la moindre incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui s’y est répandue quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

Depuis cette contagion, il est interdit de transporter un objet d’un monde à l’autre. C’est pourtant ce que va faire Kell, un chien fou tout juste sorti de l’adolescence, pour défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, et le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait pourtant sa vie sans hésiter. Et un jour, il commet l’irréparable: il passe une pierre noire comme la nuit dans le Londres gris où une jeune fille du nom de Lila la lui subtilise.

Mais la magie n’attire jamais à elle personne par hasard!

Mon avis

J’avais reçu le tome 1 de Shades of Magic dans la box Mille et un livres l’année dernière. Et j’ai attendu d’avoir toute la trilogie en ma possession avant de la lire.

Concernant l’intrigue, tout va tourner autour de la pierre noire ramené par Kell. Quelles vont être les conséquences de cela et surtout que va-t-il faire de cette pierre?

Il faut savoir qu’on se trouve dans un univers un peu sombre qui est rempli des manigances, des rebondissements ainsi que de la violence. Par contre, cet univers prend son temps à s’installer car on découvre les différents Londres ainsi que les personnages petit à petit au fil des pages.

On suit principalement l’histoire aux côtés de Kell puis Lila qui, chacun de leur côté, mènent leur vie jusqu’à ce que leur chemin se croisent. V.E Schwab insère également de petits chapitres sur les personnages secondaires pour nous permettre de mieux comprendre certaines scènes.

Les personnages sont intéressants. Notamment Kell qui est très énigmatique avec petit côté mélancolique et torturé. Et puis Lila qui est accro à l’aventure et elle n’a pas peur de se mettre en danger.

Dans ce premier tome, on a une fin ouverte qui nous laisse libre cours à notre imagination pour la suite de cette trilogie.

Je conseille cette trilogie aux personnes qui aiment les complots, les luttes de pouvoir et les aventures.

Dans : Chroniques
Par aufildemeslectures18
Le 4 décembre 2018
A 21 h 16 min
Commentaires : 0
 
 

Un soir à Paris

livreAuteur: Nicolas Barreau

Edition: Le livre de Poche

Nombre de pages: 352

Résumé

Un soir, Alain Bonnard se décide enfin à aborder la belle inconnue qui, chaque mercredi, assiste à la dernière séance dans son cinéma. Entre Mélanie et lui, c’est le coup de foudre! Et lorsqu’un célèbre réalisateur américain annonce qu’il veut tourner son prochain film au Cinéma Paradis, Alain est persuadé que la chance lui sourit. Mais le rêve tourne court: Mélanie disparaît sans laisser de traces. Parviendra-t-il à forcer le destin et à la retrouver?

Clin d’œil romantique à Midnight in Paris de Woody Allen, cette comédie nous entraîne dans une délicieuse aventure où l’amour est l’unique boussole pour arriver à bon port. Une histoire qui donne des ailes et ravira les cinéphiles.

Mon avis

« Les rêveurs, eux, savent que les aventures véritables, les plus grandes, se déroulent dans le cœur… »

C’est le premier roman de Nicolas Barreau que je lisais et j’ai passé un très bon moment de lecture.

Côté intrigue, on va suivre Alain qui va se lancer à la recherche Mélanie qui a mystérieusement disparu après leur premier rendez-vous. Alain va-t-il la retrouver et pourquoi Mélanie est partie ça je vous le laisse découvrir.

Tout au cours de la lecture, Nicolas B. nous fait immerger dans l’univers cinématographique sous un fond parisien tout en nous réservant quelques rebondissements au fil des pages. Et en fin de livre, on retrouve un index qui recense tous les films cités.

En bref, ce roman est léger, délicat c’est une belle histoire romantique qui pourrait facilement se voir adapter sur nos grands écrans.

Dans : Chroniques
Par aufildemeslectures18
Le 11 novembre 2018
A 19 h 17 min
Commentaires : 0
 
 

Ps: I like you

livreAuteur: Kasie West

Edition: Hugo Roman

Collection: New Away

Nombre de pages: 368

Résumé

Un jour d’ennui en cours de chimie, Lily griffonne les paroles de sa chanson préférée sur son bureau. Lorsqu’elle s’assoit à la même place le lendemain, elle découvre que quelqu’un a écrit la suite…

Très vite, Lily et son mystérieux interlocuteur se lancent dans une correspondance enfiévrée. La jeune fille n’a jamais autant eu envie d’aller en cours – mais surtout pour y savourer sa lettre du jour! Derniers groupes de musique indé à découvrir, secrets de lycée ou confidences plus intimes… tout semble les rapprocher.

Peu à peu, Lily réalise que son coeur s’emballe pour celui qui se cache derrière cette plume. Mais alors que l’identité de son amour épistolaire se dévoile peu à peu, Lily va découvrir que certains cris du coeur devraient peut-être rester silencieux…

Mon avis

En quelques mots ce roman c’est: des lettres passionnantes pleines de confidences et un amour naissant entre deux adolescents.

Kasie W. prend le temps de poser les bases, de nous présenter la famille un peu envahissante de Lily mais très attachante, sa vie au lycée avec sa meilleure amie Isabel, etc… Le quotidien un peu banal d’une adolescente, en soi. Sauf qu’elle vient glisser un peu de piment à l’histoire avec cet échange de correspondance pendant le cours de chimie entre Lily et cet autre étudiant. On attend la suite de cet échange avec impatience. Comment va-t-elle réagir lorsqu’elle découvrira qui est ce mystérieux correspondant? Comment va se dérouler la suite des événements?

Bien sur on s’y attache immédiatement aux personnages car on apprend à les connaître et les voit évoluer peu à peu au fil des pages.

Dans ce roman mise à part la romance, Kasie W. aborde d’autres sujets adolescents notamment: l’image de soi, la confiance en soi et en l’autre, les préjugés, l’envie de liberté rende cette lecture addictive, émouvante et drôle.

J’aurais aimé qu’il y ait quelques chapitres supplémentaires, histoire de rester un peu plus longtemps dans le livre! Et que « l’après » soit un peu plus détaillé également…

Bref, je vous le recommande si vous chercher un moment tendre de lecture.

Dans : Chroniques
Par aufildemeslectures18
Le 10 novembre 2018
A 15 h 19 min
Commentaires : 0
 
123456
 
 

The subject of life |
Françaisgraulhet |
Les lectures de Lucile et Nina |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | saliha Kaouci
| Dyonisosart
| Lahierokarantine