Aufildemeslectures18

 

Ps: tu me manques

livreAuteur: Brigid Kemmerer

Edition: Hachette

Nombre de pages: 432

Résumé

Juliet a toujours écrit à sa mère. Depuis sa mort soudaine, cette habitude est pour elle comme une bouée de sauvetage. Même si les courriers de Juliet restent sans réponse, elle continue de les déposer sur sa tombe chaque semaine.

Declan n’aurait jamais cru qu’une lettre pourrait changer sa vie. Pourtant, celle qu’il trouve au cimetière, où il fait des travaux d’intérêt général après le lycée, le touche profondément… Et il ne peut s’empêcher d’y ajouter deux mots.

Commence alors une correspondance inattendue entre Le Crépuscule et La Fille du Cimetière, deux étrangers que tout oppose. Ce qu’ils ignorent, c’est que leurs routes se sont déjà croisées…

Mon avis

En décembre la Mille et un livres box proposait plusieurs livres et moi je me suis laissée tenter par Ps: tu me manques car ce roman me faisait de l’œil depuis un moment de par sa couverture et son résumé.

Concernant l’intrigue, tout commence lorsque Declan trouve une lettre d’une fille à sa mère morte  sur une tombe et cela va le touché du coup il décide d’y répondre. Juliet va mal le prendre que quelqu’un ait répondu à sa lettre. Et de là va débuter une correspondance entre ces deux individus.

Cette correspondance est aussi improbable qu’atypique mais, pourtant ça fait tout le charme de ce roman. Bien sûr on se doute de comment tout cela va évoluer mais on veut savoir comment et quand.

Cet échange épistolaire entre Juliet et Declan est très attachant car ceux-ci se livrent tous deux sans crainte de jugement. Au-delà de leurs préjugés vis-à-vis l’un de l’autre, ils vont partager leur douleur, revivre ensemble leurs histoires et apprendre tout doucement à voir l’avenir sous un nouvel angle.

Avec son roman, Brigid K. nous offre une histoire intense, tellement juste et pleine d’émotions. Mais elle aborde de sujets tous plus forts les uns que les autres : préjugés, famille recomposée, deuil et alcoolisme.

Bref, je vous le conseille vivement car on ne voit pas les pages défilent tellement on est pris dans l’histoire de Juliet et Declan.

Dans : Chroniques
Par aufildemeslectures18
Le 17 mars 2019
A 18 h 55 min
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

The subject of life |
Françaisgraulhet |
Les lectures de Lucile et Nina |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | saliha Kaouci
| Dyonisosart
| Lahierokarantine